La Flûte Enchantée

Opéra en deux actes de Wolfgang Amadeus Mozart

Première : Vienne, le 30 septembre 1791


Livret d’Emanuel Schikaneder
Mise en scène : Prof. Gerhard Tötschinger
Décors et création des costumes : Erika Ebner
Découpage musical : Werner Hierzer

Marionnettistes :

Christine Hierzer-Riedler, Werner Hierzer, Isabella Chromy, Walter Kukla, Rudolf Schwarzenberger, Maria Drabits, Isabell Francisci-Ragger, Agniezka Koldnicka-Salamon, Claudia Hisberger, Lisa Pippan, Saviz Foroughi, Bernadette Kizik, Antonia Petz, Theresa Prem, Georg Angerer

 

Durée: 2h 15 min.

Failoni Orchestra, Budapest / Michael Halász 
Hungarian Festival Chorus, 
(P)&(C) 1987-2006 Naxos Rights Internat.Ltd.

 

Sarastro: Kurt Rydl
La Reine de la nuit: Hellen Kwon
Pamina: Elisabeth Norberg-Schulz
Tamino: Herbert Lippert
Papageno: Georg Tichy
Papagena: Lotte Leitner
L’Orateur: Robert Holzer
Le Premier prêtre: Péter Köves
Le Deuxième prêtre: Peter Jelosits
Monostatos: Wilfried Gahmlich
La Première dame de la Reine: Julia Faulkner
La Deuxième dame de la Reine: Waltraud Winsauer
La Troisième dame de la Reine: Anna Gonda
Le Premier garçon: Robert Pap
Le Deuxième garçon: Maximilian Richter
Le Troisième garçon: Matthias Uray

 

Présentation

Le monde de la fantaisie viennoise, conjugué avec celui du conte de fées, rencontre ici la tradition bouffonne et les Lumières. La Première, qui eut lieu le 30 septembre 1791 au « Theater des Freihauses auf der Wieden » (situé aux environs du début de la rue Wiedner Hauptstraße), fut un grand succès et l’opéra fut joué pendant des années à guichet fermé. Le principal bénéficiaire de ce succès fut le librettiste, Emanuel Schikaneder, à la fois directeur du théâtre et acteur (Papageno). Le 7 octobre 1791, Mozart écrivit à sa femme Constance qui était en cure à Baden : « Je rentre à l’instant de l’opéra. C’était aussi plein que les autres soirs. Le duetto mann und Weib et le Glockenspeil du 1eracte furent bissé comme d’habitude, de même que le trio des jeunes garçons du 2° acte ; mais ce qui me réjouit le plus, c’est le succès qui s’affirme par le silence ! On voit très bien comment cet opéra monte, de plus en plus, dans l’opinion. ». Mozart et sa femme ne s’enthousiasmèrent pourtant pas longtemps pour La Flute enchantée, car neuf mois après la première représentation, Mozart mourut.

Notre représentation tient compte de la scène et des contraintes du théâtre de  marionnettes. Cette Flute enchantée se joue à Schönbrunn dont les ruines romaines, le jardin zoologique, son pavillon et les allées du parc, fournissent le décor. Les marionnettes peuvent réaliser  certaines actions dont leurs collègues des grands opéras seraient totalement incapables.